L

’Union Européenne compte 5,17 millions de professionnels libéraux. À elles deux, la France et l’Allemagne, représentent 46,2 % de l’effectif total des professions libérales de l’UE. Aussi, l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) et son homologue allemand, la Bundesverband der Freien Berufe (BFB – Union Fédérale des Professions Libérales allemandes) ont-elles développé de longue date des liens amicaux de coopération et d’entente afin de promouvoir les professions libérales et de porter leurs préoccupations communes à l’échelle européenne.

À l’occasion des élections européennes, les deux organisations s’unissent pour adresser aux candidats de leurs pays respectifs le manifeste qu’elles ont élaboré en commun et dans lequel elles formulent un ensemble de propositions.

L’UNAPL et la BFB invitent, notamment, les futurs élus européens à exploiter le potentiel des professions libérales dans toute l’Europe, au travers du développement de l’entrepreneuriat libéral ; à renforcer (plutôt qu’affaiblir) le cadre juridique des professions libérales au sein du marché intérieur des services, à promouvoir des conditions équitables de concurrence basées sur la qualité des prestations, ou encore à accompagner la révolution numérique en s’appuyant sur les valeurs libérales et humanistes.

Pour rappel, une récente enquête menée par l’UNAPL, dans le cadre du Grand débat national a montré que les professionnels libéraux avaient des attentes fortes à l’égard de l’Europe. Pour eux, celle-ci se doit d’être plus sociale et plus protectrice. Ils estiment que leur identité et leur citoyenneté nationale ne peuvent que s’enrichir des valeurs communes partagées.

Découvrez leur manifeste (PDF)