En tant qu’organisation professionnelle patronale, l’ACPI s’emploie à influencer ses parties prenantes.

VOUS DIRIGEZ UNE START-UP, UNE PME OU UNE ETI ?

VOUS CROYEZ EN L’AVANTAGE COMPÉTITIF DE VOTRE CONCEPT ?

Voici les 10 principales questions à vous poser

Le saviez-vous ?

Pour exercer en tant que conseil en propriété industrielle, un Master 1 en droit privé, un Master 1 scientifique ou un diplôme d’ingénieur constitue un minimum.

Cette formation initiale est généralement complétée par un cursus spécialisé effectué au Centre d’Études Internationales de la Propriété Intellectuelle (CEIPI), à Strasbourg. Un Master 2, dans certaines filières, permet également d’accéder au métier de conseil en propriété industrielle.

Dans les deux cas, il faut acquérir une expérience de trois ans dans un cabinet de CPI ou dans un service PI, et obtenir la qualification délivrée par l’INPI pour exercer pleinement. 

Une parfaite compétence en langues (anglais, mais aussi allemand, espagnol et chinois) est par ailleurs exigée au sein des cabinets, sachant que l’activité des CPI est résolument tournée vers l’international.